Auteur Sujet: besoin d'aide  (Lu 4966 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

panthéonne

  • Newbie
  • *
  • Messages: 627
besoin d'aide
« le: Avril 11, 2008, 06:52:33 pm »
je crois pas être anorexique mais j'ai de serieux trouble alimentaire, il me semble que les anorexique ne mange pas car elle se trouve trop grosse c'est pas du tout mon cas, je ne mange pas par ce que je trouve que je ne le merite pas, je me sent mal, et j'eprouve de la honte, de saleté , du mepris, et beaucoup de culpabilité, donc j'ai pas faim car je suis pas dans un etat ou on a faim et surtout je veut pas manger car j'ai vraiment pas l'impression de  merité de manger, j'ai si honte de moi, de ce que je suis et ce que je suis devenu, que faire? :cry:
j'arrive pas a me convaincre de manger,je refuse categoriquement la nourriture j'ai vraiment ce sentiment d'être si nul, si souiller, je ne veut pas manger, ronger par cette honte, ces remord de ce que je suis
La douleur et la souffrance sont des croix personnelles. On est toujours seul à les porter.

Liliane

  • Newbie
  • *
  • Messages: 117
besoin d'aide
« Réponse #1 le: Avril 11, 2008, 10:06:10 pm »
salut panthéonne !

je sais pas si oui ou non c'est de l'anorexie, j'ai pas les compétences pour pouvoir le déterminer. Essaie peut-être de ne manger que des choses qui t'attirent, et tant pis si tu prends quelques kilos, tu pourras les perdre quand tu iras mieux, je sais pas, des pizzas, des frites, des chips...si tu aimes plutôt le salé ; du chocolat, des bonbons, des glaces...si tu aimes plus le sucré.
je sais que c'est comme ça que petit à petit on refait manger les personnes hospitalisées pour anorexie.

mais c'est vrai que c'est difficile de se faire plaisir quand on on se déteste et qu'on estime qu'on ne le mérite pas.

Commence peut-être par des trucs tous simples, du genre regarder un film tranquillement devant la télé, emmitouflée dans une couette, avec des petites bricoles à grignoter. mais pas nimporte quoi comme film. surtout pas un film triste ou de guerre ou autre qui puisse te plomber le moral et te renvoyer à tes problèmes.
ou lire un livre, au chaud sous la couette, ou prendre un bon bain chaud avec de la musique que tu aimes bien et qui te détends, ou encore aller prendre l'air.

et surtout, une fois que tu t'es accordée un petit moment de plaisir, prends un petit temps après pour apprécier les effets bénéfiques, et te dire que ça fait du bien de prendre soin de soi.

ce que tu peux faire aussi si vraiment tu n'arrives pas à manger, c'est de voir dans une pharmacie pour des repas hyperprotéinés. comme ça; tu n'as pas beaucoup à manger en quantité mais tu as au moins l'essentiel de tes besoins alimentaires qui sont couverts.

et sinon, tu peux aussi voir pour les boissons énergétisantes, ou du thé, du café ou autre boisson sucrée

enfin, peut-être que tu pourrais en parler à ton psy, si tu en vois un.

bon courage à toi
la vie ne vaut rien, mais rien ne vaut la vie.
malheureusement, depuis quelques temps, je ne suis convaincue que de la première moitié, tentant souvent d'y mettre fin...

panthéonne

  • Newbie
  • *
  • Messages: 627
besoin d'aide
« Réponse #2 le: Avril 11, 2008, 10:51:15 pm »
ben c'est tres compliquer car j'ai pas du tout envie de manger quoi que ce soit, je m'aime pas et je même je me deteste.mais bon je vais essayer si jamais j'ai envie de quelquechose mais pour l'instant j'ai vraiment envie de rien du tout, quand a avaler des sachet a la pharmacie  perso ca me tente vraiment pas du tout a l'idée d'avaler ces truc ca me donne pas du tout envie, quand a la psy j'ai eu qu'une séance avec et je craint que ce soit un peu trop tot pour lui dire enfin je sais pas si c'est trop tot ou pas, tu pense que je peut lui dire ca des la seconde séance si j'ose en parler?
La douleur et la souffrance sont des croix personnelles. On est toujours seul à les porter.

Liliane

  • Newbie
  • *
  • Messages: 117
besoin d'aide
« Réponse #3 le: Avril 12, 2008, 11:23:21 am »
oui, j'en suis convaincue. il faut que tu lui dises ce qui te tracasse le plus en ce moment. et à en juger par ce que tu dis, c'est bien tes problèmes avec la nourriture ; tout en précisant, si tu peux lui en parler, que ce n'est qu'un symptôme dû à ce que tu as subi.
elle aura sûrement des conseils utiles à te proposer.

maintenant, ça dépends aussi de ce que tu auras pu lui dire pendant cette première scéance, et de ton resenti aussi. si tu ne te sens pas prête à lui en parler, pas la peine de te forcer.

est-ce que cette fois, c'est le bon psy ? est-ce que tu sens que le contact passe ?

si ça t'intéresse, je te conseille un livre qui est très bien fait et pourra te permettre de commencer à faire la paix avec ton corps, et de t'accorder des petits moments de bonheur, même que de trentes secondes, ça apporte une petite bouée d'oxygène dans le quotidien. voilà les références :

La sérénité de l'instant, Tich Nath Hahn, éditions Dangles

tout plein de courage à toi
la vie ne vaut rien, mais rien ne vaut la vie.
malheureusement, depuis quelques temps, je ne suis convaincue que de la première moitié, tentant souvent d'y mettre fin...

panthéonne

  • Newbie
  • *
  • Messages: 627
besoin d'aide
« Réponse #4 le: Avril 12, 2008, 09:55:04 pm »
merci pour le livre c'est gentil,
ben en fait je lui es pas beaucoup parler a la psy, je suis rester un peu bloquer pour parler, elle sait pas grand chose de moi, je sais pas vraiment si elle peut correspondre, elle a l'air gentille mais il me faut plus de temps pour savoir si elle peut correspondre ou pas

je sais pas pourquoi mais le peu que je suis arriver a m'alimenter aujourd'hui me fait vraiment culpabiliser, mais je sais pas pourquoi je culpabilise surement que c'est trop ancrer en moi ce mal être et cette sensation de coupabilité, pourquoi il m'es si difficil d'admettre que je doit me deculpabiliser face a cette nourriture, mais je n'y arrive vraiment pas , j'ai l'impression de vivre un tel cauchemar, que je vais enfin me reveiller mais non c'est bien la réalité et je m'en sort plus du tout, même les odeur me degoute et me donne une envie de vomir, c'est horrible, je refuse de me nourrir a cause de ce mal être et j'arrive pas a me convaincre de faire autrement telment je me sent mal rien qu'a l'idée d'avaler quelquechose
La douleur et la souffrance sont des croix personnelles. On est toujours seul à les porter.

Liliane

  • Newbie
  • *
  • Messages: 117
besoin d'aide
« Réponse #5 le: Avril 13, 2008, 01:13:59 pm »
Salut !

c'est vrai que pour les psys, on a tendance à ne pas se dévoiler dès les premières scéances. c'est normal, tu veux probablement tester sa fiabilité, sa capacité de compréhension, l'absence de jugements de sa part... tout simplement attendre de commencer à lui faire confiance avant d'en dévoiler trop de toi. C'est normal.

pour cette culpabilité qui te pèse, je ne sais pas trop quoi te dire.

j'ai eu une idée ce matin, qui peut peut-être t'aider.

essaie d'écrire sur une feuille tout ce qui te pèse, toute cette culpabilité qui t'empêche de vivre. décharge là sur un papier. Et une fois que tu as fini, ouvre une fenêtre, mets toi devant, et brûle ce papier, en imaginant que la fumée qui s'en va, c'est toute ta culpabilité, tout tont malêtre, toute ta souffrance.

S'il le faut, tu peux le faire plusieurs fois, ça fait vraiment du bien. C'est un moyen pour se décharger un peu de ce poids.

Sinon, dans le même genre d'idée, tu peux aussi faire brûler de l'encens (fenêtre ouverte parce que c'est cancérigène à forte dose, et que c'est prévu pour être brûlé dehors, et non pas en intérieur). Installe toi confortablement, et observe la fumée. plonge toi dans un état second, et dans cette fumée, déverse tout ton malêtre.

Enfin voilà, ce ne sont que quelques petits conseils que je peux te donner. ils ont été efficaces  pour moi. Ca ne supprime pas tout, mais ça permet à la souffrance de revenir dans des poportions plus gérable.

pour ce qui est de la nourriture, essaie au moins de boire, ne serait-ce que de l'eau. Peut-être aussi avec un jus de citron si tu peux, c'est rafraîchissant, et ça apporte un minimum de nutriments. si tu arrives avec du jus de citron, essaie peut-être aussi en ajoutant un peu de sucre.

bon courage à toi
la vie ne vaut rien, mais rien ne vaut la vie.
malheureusement, depuis quelques temps, je ne suis convaincue que de la première moitié, tentant souvent d'y mettre fin...

panthéonne

  • Newbie
  • *
  • Messages: 627
besoin d'aide
« Réponse #6 le: Avril 15, 2008, 09:19:33 am »
moi j'arriverai jamais avoir le courage de l'ecrire cela me parait si dur mais merci quand même pour tes conseil en tout cas c'est tres gentil pour l'idée, en tout cas j'ai suivis quelques un de tes conseil, j'arrive bien a boire alors je m'alimente de jus de fruit, enfin un peu mais c'est toujours cela, c'est mieux que rien.et j'essaye de me forcer même si c'est tres peu de manger un peu, j'ai une boule on ventre telment ca me gene, une boule de stresse, et je supporte pas les odeur de nourriture, ca me degoute,surtout que je suis tres sensible au odeur, et que la moindre odeur me donne une tel envie de vomir, c'est insupportable
La douleur et la souffrance sont des croix personnelles. On est toujours seul à les porter.

Liliane

  • Newbie
  • *
  • Messages: 117
besoin d'aide
« Réponse #7 le: Avril 15, 2008, 11:20:26 am »
Salut !

c'est déjà bien si tu arrives à boire des jus de fruits. C'est toujours mieux que rien.

ce que tu peux faire, vu que tu arrives à te forcer à manger un peu, c'est d'essayer de mâcher longuement, en te concentrant juste sur le plaisir de la nourriture dans la bouche, en ne mangeant que des choses que tu apprécies en tant normal.

sinon, dans le pire des cas, ce que tu peux faire, c'est prendre des petites bouchées, bien les mâcher et les ensaliver, avaler la salive, et recracher la nourriture. Comme ça, avec la salive, tu récupères un peu de nutriments, sans pour autant avoir de la nourriture dans l'estomac. Ca peut aussi être une solution temporaire.

Mais fait attention, ça peut être très dangereux de ne presque rien manger. Je pense que tu le sais déjà, mais il est toujours bon de le répéter. Sans pour autant que tu te culpabilises parce que tu n'y arrives pas...difficile...

Ce que tu peux faire aussi, c'est ce que je suis en train de faire moi-même, et qui aide un peu à avoir une meilleure estime de soi-même.
Je ne sais pas ce que tu fais de tes journées, si tu travailles, est en cours, ou si tu est comme moi, sans activités particulières, mais quel que soit le cas, c'est applicable
le soir, avant de dormir, tu te fixes deux objectifs pour le lendemain. Des choses simples, que tu sais que tu peux réaliser. Pas grand chose, quelque chose de facile. Un objectif concernant les tâches quotidiennes comme la vaisselle, un peu de ménage ou de rangement, du linge...
et un autre pour te faire plaisir, comme prendre un bon bain, prendre le soleil (si le temps le permets  :D ),...

Je ne sais pas ce qui peut te faire plaisir, à toi de voir, tu te connais mieux que quiconque. à toit de trouver quelque chose qui te fasse vraiment plaisir.

Le soir, quand tu te couches, tu fais le bilan des objectifs de la journée :
- est-ce que je l'ai fait ?
- qu'est ce que j'ai mis en place pour y arriver ?
- quel plaisir cela m'a-t-il procuré ?
- ai-je ressenti de la satisfaction de l'avoir fait ?
- si je ne l'ai pas fait, peut-être que j'avais choisi quelque chose de trop difficile pour le moment, mais je ne dois pas me culpabiliser pour autant.
et te fixer de nouveaux objectifs pour le lendemain.

tu verras, ça te permets de commencer à retrouver un peu d'estime de soi.
Au début, je n'y croyais pas, et avec les encouragements de mon compagnon, je m'y suis mise.

à titre d'exemple, pour te montrer la simplicité de mes premiers objectifs, le premier jour, j'ai nettoyé la cage de mon lapin, et j'ai pris une douche et me suis lavée les cheveux.

pas grand chose, tu vois.

j'ai commencé la semaine dernière, et aujourd'hui, mes objectifs sont : des candidatures pour du boulot, passer à la pharmacie chercher mes médicaments, régler un peu de courrier, prendre un douche ce soir, et me coucher tôt, pour que demain je puisse aller au marché.

Petit à petit, j'arrive à faire de plus en plus de choses, à retrouver un peu de confiance et d'estime.

les premières fois, il faut beaucoup de courage, beaucoup de volonté pour réussir à réaliser ces objectifs. Mais petit à petit, c'est de moins en moins difficile, jusqu'à devenir presque naturel. Et tu vois, je commences à me fixer des objectifs plus loitain. Certes, ce n'est qu'avec deux jours d'anticipation, mais jusqu'à il n'y a pas longtemps, je n'arrivais même pas à voir demain, ça me semblait trop lointain et trop incertain.

enfin voilà, ce ne sont que quelques conseils que je peux te donner, ce n'est que ma propre expérience que je te fais partager. J'espère que cela te sera utile, et que tu en tireras profit pour réussir petit à petit à te sortir de là.

Autre livre utile, qui a été déjà conseillé sur ce forum, c'est "j'aimerais tant tourner la page". Je l'ai presque fini, il est très enrichissant, je te le conseille vivement.

voilà, bon courage à toi, bonne journée, et n'oublie pas que tu n'es pas seule...
la vie ne vaut rien, mais rien ne vaut la vie.
malheureusement, depuis quelques temps, je ne suis convaincue que de la première moitié, tentant souvent d'y mettre fin...

panthéonne

  • Newbie
  • *
  • Messages: 627
besoin d'aide
« Réponse #8 le: Avril 15, 2008, 02:01:54 pm »
oui celui ci je l'es chez moi,
pour les objectif c'est vrais que c'est pas une mauvaise idée je vais essayer de toute facon ca coûte pas grand chose, je trouve que tu a bien avancer en peu de temps avec tes objectif et je trouve cela tres bien, d'avancer de la sorte, en fait tu cherche du boulo dans quelle branche? moi sinon je travaille en 3*8, c'est dur de travailler mais faut que je m'accroche car je sais que si je quitte mon boulo ce sera encore plus dur car je vais m'isoler completement donc je fait tout pour y rester, et je m'accroche du mieux que je peut, et je fait un peu de sport pour me defouler la tête, cela a de tres bonne vertue, j'avoueré, et qu'heureusement qu'avec cela j'arrive me vider un peu la tête, ca fé du bien,enfin pour moi ca marche.Je sais que de se nourrir si peu es tres dangereux, j'en suis consciente, sport et mauvaise alimentation peut aller vite droit au malaise alors il faut que je trouve un moyen d'en sortir mais c'est beaucoup plus facile a dire qu'a faire car je suis desemparer de la situation et je ne maitrise rien du tout, même pas ma tête, cela me sembleré bien plus facile.
La douleur et la souffrance sont des croix personnelles. On est toujours seul à les porter.

Liliane

  • Newbie
  • *
  • Messages: 117
besoin d'aide
« Réponse #9 le: Avril 15, 2008, 02:30:26 pm »
ben déjà un truc tout simple, ne te culpabilise pas parce que tu n'arrives pas à manger. enfin, une fois de plus, plus facile à dire qu'à faire.

pour les objectifs, comme tu dis, ça coûte pas grand chose, et ça peut permettre d'avancer un peu. même si ce n'est que d'un pas, c'est toujours bon à prendre.

pour du boulot, je prendrai le premier qui viendra. J'ai presque vingt ans, mon bac, et un peu d'expérience de garde d'enfants. Difficile de trouver un job avec un bagage si mince...
et l'année prochaine, je passerai les concours d'entrée pour être auxiliaire puéricultrice. ya pas mal d'écoles dans la région, et comme j'ai mon bac, je n'ai que l'oral à passer. un an de formation, et après, travail en crèche, en maternité...moi qui adore les enfants, ça me plait vraiment comme boulot.

faut que je vois aussi si les ASSEDICS veulent bien me financer la formation parce qu'à 3000 € l'année... et en plus, ça me permettra d'avoir des aides tous les mois, vu que d'ici là on devraient avoir un appartement avec mon copain...

mais pour ça, je dois travailler d'abord

bon je te laisse, j'ai à faire, bon courage à toi en tout cas
la vie ne vaut rien, mais rien ne vaut la vie.
malheureusement, depuis quelques temps, je ne suis convaincue que de la première moitié, tentant souvent d'y mettre fin...

panthéonne

  • Newbie
  • *
  • Messages: 627
besoin d'aide
« Réponse #10 le: Juillet 28, 2008, 12:15:41 pm »
j'en peu plus, je veut plus manger, ou si je mange, je le fait passer par la case "vomir",quand je mange pas mon copain ma dit que je ne concevait pas de vivre et s'alimentr d'une certaine maniere c'étais vivre et que je n'accepte pas de manger car j'ai l'impression de pas avoir ce droit.je sais pas si c'est le cas j'ai un peu de mal a m'analyser moi même, c'est plutot compliquer mais il a peu être raison que je n'accepte pas se droit de vivre

pourquoi doit t'on d'abord manger? pour faire comme les autres?mais je ne suis pas comme les autres , je suis pas forte et je m'accorde pas le droit d'être faible et encore moins le droit de le montrer ma ou mes faiblesse, je comprend pourquoi je devrais me nourrir.

en plus la psy es en vacances, donc c'est encore plus dur et ne reviens que dans plus de deux semaine, enfin bon bien obliger de  faire avec mais je craque, j'en peu plus, je me sent si inutil, si nul, envie de me laisser partir, je lutte mais arrive pas a m'alimenter ou faire semblant pour tout rejeter apres, que dire que penser que faire.

Oui je suis un boulet, plus rien a faire, je suis si lourde que plus personne peut me supporter, mais pourquoi devoir manger quand on en a pas envie?pourquoi s'alimenter?ca sert a rien c'est que futil, c'est une perte de temps, et c'est surtout ce sentiment tres genant qu'on a pas envie, l'ecoeurement
La douleur et la souffrance sont des croix personnelles. On est toujours seul à les porter.