Auteur Sujet: Une séance d'EMDR...  (Lu 145 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Arcou

  • Newbie
  • *
  • Messages: 1
Une séance d'EMDR...
« le: Décembre 15, 2018, 11:31:54 pm »
Journée marquante aujourd’hui….

RV en EMDR pour traiter ces dangereux vertiges en moto, où j’ai la sensation de tomber vers la droite. La thérapeute me fait une impression mitigée de prime abord : Des certitudes, un discutable tact (« Vous avez le regard fuyant ! »), des conclusions hâtives, bref, j’ai ressenti un manque de finesse.
Pas très grave, je ne suis pas là pour partir en vacances avec elle. J’expérimente la séance puis je déciderai de la suite à y donner.
Je ne suis pas là non plus par hasard, donc je décide de faire confiance.
Bien que je lui ai déjà raconté un bout de ma vie dans son questionnaire préalable, elle me demande de lui parler du viol.
Un moment, elle me dit : « Vous avez eu une vie marquée de traumatismes, vous ! ». Je suis surpris, j’ai déjà entendu cela…
Ensuite, elle me propose soit que l’on se focalise sur les vertiges en moto, soit que l’on fasse un travail plus ample, sur 5 ou 6 séances (à 60 € la séance d’une heure et demie). Elle ressent intuitivement que les vertiges motards peuvent être imbriqués dans un schéma plus vaste. Je la suis sur cette voie.
Après une présentation du cadre, la séance démarre, les yeux fermés, assis face à elle, tapotant alternativement chacun de mes genoux avec une baguette. Elle me met dans la peau du spectateur d’un film, d’un viol… Le mien.
Voir le film en silence, à l’intérieur, puis lui décrire ce que j’ai vu lors de phases où elle me fait sortir de ma salle de projection intérieure. Ensuite une grande respiration, et j’y retourne.
6 octobre 66, je vois la scène se mettre en place, les autres enfants et mon frère s’enfuir, cet homme qui me plaque au sol puis me chevauche et m’immobilise. Il sort son sexe, se masturbe.
Veut me le mettre dans la bouche, obstinément fermée. Qui finit par s’ouvrir sous les coups, secoué par les cheveux. J’ai peur de mourir. Je ne comprends pas ce que je vis. Il jubile. Introduit.
Trop tard, j’étais déjà mort et parti. Trop éprouvant. Je ne suis plus là. Ne reste que mon corps.
Quand il a fini, je reste là, allongé, sans force sous son regard goguenard. Il remballe son matériel puis s’en va sur son vélo vert en me jetant un regard moqueur. De prédateur.
Du temps se passe puis je reprends mes esprits, j’ai froid. Je me lève et je rentre chez moi. L’escalier sombre du 17 rue Paul Codos. Ma mère crie en haut des escaliers, derrière la porte du foyer. Mon frère crie qu’il n’a rien fait. Elle lui reproche de m’avoir laissé. Il a 7 ans, j’en ai 5.
J’ouvre la porte, je rentre. Elle hurle encore : « T’étais où ? Qu’est-ce qui s’est passé ? ». Elle est hors d’elle, morte de trouille. Je pleure, j’ai besoin d’elle - de sa chaleur. Qu’elle me serre contre elle, qu’elle me remette dans son ventre... Quitter ce monde qui n’est plus le mien. What the hell am I doing here ? I don’t belong here…
Elle vient de comprendre ce qui s’est passé, elle hurle de plus belle, mon frère pleure, je pleure. Mon monde a explosé aujourd’hui.
Puis elle me prend par le poignet et m’entraine dans la salle de bain, pour me laver avec un gant. Dans son regard, je suis souillé. Le vertige m’envahit, je me sens tomber. Je suis seul. Je suis triste. Ma vie a changé. Personne ne m’a aidé. Je suis seul. Je resterai seul.
Je suis seul.
Fin du film pour aujourd’hui. Je suis épuisé, les yeux baignés de larmes, empli d’une profonde tristesse, abattu par cette violence que je n’avais pas imaginée. C’est la première fois que je retrouve cet aspect du viol, 52 ans plus tard. Voir mon enfant (c’est moi) se faire tabasser, ça me déchire. Je suis vidé.
Une petite séance d’hypnose ericksonienne pour atterrir, puis me voilà à prendre un RV pour début janvier, à saluer cette dame et à retrouver ma voiture sous le déluge glacial du parking.
La musique intérieure ne m’a jamais quitté : « I’m a creep, I’m a weirdo… »


Anayl

  • Newbie
  • *
  • Messages: 460
Re : Une séance d'EMDR...
« Réponse #1 le: Décembre 16, 2018, 11:50:22 am »
Bonjour et bienvenue sur ce forum.

Quelle histoire éprouvante :(

Allez courage.
"ne soyez pas effrayée, soyez en colère" Terry Pratchett (1948-2015)

intime idée

  • Global Moderator
  • Newbie
  • *****
  • Messages: 2060
  • Be Breizh
Re : Une séance d'EMDR...
« Réponse #2 le: Décembre 18, 2018, 03:10:43 am »
Bienvenu Arcou,

Les jours qui précèdent comme ceux qui suivent les séances,
 remuent souvent beaucoup...

Mais l'EMDR aide vraiment à terme,
alors bon courage...
" Les cicatrices nous rappellent d'où on vient, mais elles ne doivent nous dire où aller."

Alexandra

  • Administrator
  • Newbie
  • *****
  • Messages: 2044
    • http://www.rayondesoleil.org
Re : Une séance d'EMDR...
« Réponse #3 le: Décembre 18, 2018, 10:43:47 am »
Bienvenue sur le forum
Il semble que ta 1ere seance ait ete tres eprouvante. J'espere que tu as du soutien, que tu es capable de prendre soin de toi meme. Que ca soit hier ou il y a 50 ans, de tels souvenirs sont douloureux et ont causes des consequences dans ta vie. Comme on dit, il vaut mieux tard que jamais. Tu es au debut d'un long parcours, un qui n'est pas facile, mais ca devrait t'aider avec beaucoup de choses. Donne-nous des nouvelles...
Alex.