Auteur Sujet: Laisser le temps nous guérir  (Lu 119 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

flq17

  • Newbie
  • *
  • Messages: 4
Laisser le temps nous guérir
« le: Mars 08, 2019, 05:13:26 pm »
Bonjour à tous et à toutes,


J'avais déjà écrit dans la rubrique "témoignages (visibles que par les membres" le titre est "violée par un ami" pour ceux ou celles qui veulent lire mon histoire.
Cela fait maintenant 6 mois que le pire jour de ma vie est passé, ma plainte a été classé sans suite 1 ou 2 mois après que je l'ai déposé.
Depuis tout ça, le médecin m'a arrêté toute l'année car il m'a jugé pas assez stable pour continuer l'année scolaire (j'ai 16ans), j'ai trouvé un psychologue que j'ai vu toutes les semaines, ma vie a beaucoup changé car je n'avais pas l'habitude d'être seule. Alors, en plus d'avoir vécu le viol, j'ai dû m'habituer à la solitude, à rester seule chez moi toute la journée, j'ai réduit mon cercle d'ami qui était plutôt grand, et j'ai beaucoup souffert de tout ça parce que j'avais l'habitude d'être entourée et d'un seul coup tout s'est "effondré". Rester seule m'a fait revenir beaucoup de souvenirs du jour où tout ça s'est passé, j'avais du mal à ne pas y penser surtout que tout me rappelait ce jour-là. Je ne mangeais presque plus, je vomissais beaucoup, je prenais beaucoup de douches, je pleurais pratiquement toute la journée et même une bonne partie de la nuit. Les seuls moments où j'arrivais à dormir, je faisais des cauchemars, je rêvais que je tuais mon "violeur" ou même du moment où il m'a violé, enfin en bref j'ai vécu pendant 3-4 mois des nuits horribles où je me réveillais en pleurs, en sueur. Plus les jours passaient, plus je me dégoûtais parce que je me sentais affreusement sale. J'ai très mal vécu le classement sans suite, j'ai pleuré sans m'arrêter pendant plusieurs jours, je ressentais tellement de haine, de la haine envers tout et envers tout le monde parce que personne ne pouvait effacer ça, personne ne pouvait m'aider, la plainte c'était un peu le seul vrai espoir que j'avais.
Mon copain a dû vivre tout ça avec moi, il m'a beaucoup soutenu c'est pour ça que j'ai réussi à me battre même si j'y croyais plus. Tous les jours je pensais à ce muret que j'ai regardé tout le long qu'il m'a violée, à mon envie de vomir après qu'il ait fait ça, au vide que j'ai ressenti. J'ai écrit tout le long de mon combat sur un cahier, tous les mots que je n'arrivais pas à dire, toutes les choses qu'il m'a faite, tout ce que je ressentais. Chaque fois que j'avais besoin de parler, j'écrivais car j'avais rendez-vous chez le psychologue une fois par semaine et c'était pas assez, puis de toute façon j'avais trop honte de raconter à quelqu'un tout ce qui passait dans ma tête, dans mon corps.
Un jour, j'en ai eu marre de me voir comme ça, de me voir me rendre malade, de me voir me détruire à cause de lui et de ce qu'il a fait, alors, je me suis mise un coup de pied aux fesses et j'ai arrêté de pleurer tous les jours, j'ai réussi à remanger petit à petit, encore aujourd'hui je ne mange pas encore les mêmes quantités qu'avant mais au moins je mange à tous les repas. C'est lors d'une conversation avec mon copain que j'ai eu le déclic, il m'a dit que je pouvais pas me laisser abattre par cette histoire, que de toute façon je ne pourrais jamais effacer ça, que je ne pourrais jamais faire un retour en arrière pour changer ce qu'il s'est passé alors même si c'est dur je devais apprendre à vivre avec ça. Il avait raison, parce qu'on ne peut pas faire de retour, on ne peut pas effacer le viol quand il s'est produit, alors oui c'est très dur, mais il faut apprendre à vivre avec ça, parce que c'est juste une mauvaise passe, il ne faut pas laisser ce jour ou cette période détruire toute notre vie, il ne faut pas laisser ça prendre toute la place.
6 mois après que ce co..... m'a violée, je vais beaucoup mieux, j'arrive à ressortir seule, je n'ai plus que quelques rendez-vous chez le psy, je me suis habituée à être seule, et je sais que de toute façon je ne serais pas seule éternellement vu que je reprends les cours l'année prochaine. Je m'accroche à ce que j'ai, ma famille, ma belle-famille, les amis qu'il me reste qui sont mes vrais amis. Je me dis que je n'ai pas choisi de me faire violer mais je peux choisir de ne pas me laisser abattre par ça.
Je sais que c'est compliqué, je sais que la guérison est longue car même moi je ne suis pas encore complètement guérie, mais essayez de voir les choses positives de la vie, dites-vous que vous avez le choix et que ce n'est pas une période de la vie qui définit toute une vie. Battez-vous, soyez fort et même si vous avez besoin de parler je suis là.
Merci d'avoir lu ma progression après toute cette histoire.

intime idée

  • Global Moderator
  • Newbie
  • *****
  • Messages: 2082
  • Be Breizh
Re : Laisser le temps nous guérir
« Réponse #1 le: Mars 09, 2019, 03:40:53 am »
Bonsoir Flavie,
bon retour parmi nous...

Désolé de constater comme ton combat est difficile,
que ta plainte ait été classée sans suite...

Heureux de voir que malgré la difficulté,
 tu t'es accrochée et bien battue,
que tu as pu profiter du soutiens des tiens et de l'aide d'une psy,
tu as trouvé du soulagement dans l'écrit aussi,
à ce titre tu fais bien de venir porter ces 6 mois passés ici,
j'espère que ça t'aidera aussi de l'avoir fait...
Et surtout tu viens poser un message d'encouragement et d'espoir pour toutes celles qui passeront ici,
merci!

Courage pour la suite!

Et n'hésites pas si tu en ressens le besoin à venir plus souvent poser tes mots ici,
ou chercher du courage et de la force en lisant ceux des autres aussi...

C'est l'essence même de ce forum...

A bientôt.
" Les cicatrices nous rappellent d'où on vient, mais elles ne doivent nous dire où aller."

flq17

  • Newbie
  • *
  • Messages: 4
Re : Laisser le temps nous guérir
« Réponse #2 le: Mars 12, 2019, 01:43:54 pm »
Bonjour,

Merci d'avoir lu mon message, ça fait du bien d'avoir du soutien et de se sentir compris.
J'espère que mon message pourra aider celles et ceux qui passeront ici, j'ai écrit ce message pour montrer à tous et à toutes que malgré tout il ne faut pas perdre espoir et qu'il ne faut surtout pas hésiter à écrire son histoire sur ce forum.

Merci à toi et merci tout le monde pour le soutien !
A bientôt oui.

Anayl

  • Newbie
  • *
  • Messages: 474
Re : Laisser le temps nous guérir
« Réponse #3 le: Mars 12, 2019, 03:18:26 pm »
J'ai très mal vécu le classement sans suite

Malheureusement c'est un peu le problème, d'une part les victimes attendent une sorte de catharsis pénale et d'autre part, les magistrats, policiers, gendarmes ne sont pas du tout formés à la façon de gérer les victimes d’agressions sexuelles.

"ne soyez pas effrayée, soyez en colère" Terry Pratchett (1948-2015)

flq17

  • Newbie
  • *
  • Messages: 4
Re : Laisser le temps nous guérir
« Réponse #4 le: Mars 17, 2019, 10:40:02 pm »
Oui, j’ai remarqué ça en lisant des témoignages sur internet, au départ je ne savais pas que le classement sans suite était fréquent alors je me suis demandé comment la justice avait fait pour ne pas croire à mon histoire, mais en fin de compte ça arrive souvent... C’est rassurant de savoir que ce n’est pas de notre faute si la plainte est classée sans suite.

Anayl

  • Newbie
  • *
  • Messages: 474
Re : Laisser le temps nous guérir
« Réponse #5 le: Mars 17, 2019, 11:50:41 pm »
73% des plaintes pour agressions sexuelles sont classées sans suite.

tiens je l'avais posté ailleurs, mais je te remets ça ici, un excellent documentaire sur la façon dont fonctionne un tribunal :

https://www.youtube.com/watch?v=vJUSBI5pXU0

et l'interview d'un avocat, à partir de 11 minutes :

https://www.youtube.com/watch?v=3dpIotJXeR8
"ne soyez pas effrayée, soyez en colère" Terry Pratchett (1948-2015)