Rayondesoleil.org

Témoignages de Victimes et de Proches => Témoignages de victimes visibles par tous => Discussion démarrée par: xboys le Octobre 03, 2006, 03:12:05 PM

Titre: garcon et mere poule
Posté par: xboys le Octobre 03, 2006, 03:12:05 PM
ma mere me vouait des attentions toutes particulieres
elle me couvait éxagérément depuis tout petit ne me laissant aucune initiative
j'étais sa chose
aussi au moment de la toilette elle me lavait scrupuleusement
pour des pretexte d'hygienne elle me manipulait le sexe avec de multiples décalottages  ce qui meme petit me provoquait des sensation voir une excitation incontrolée
je n'éprouvait pas particulierement de plaisir mais plutot une certaine gene
au moment de l'adolescence cela est devenu plus compliqué dans ma tete
malgres mes divers refus elle rentrait toujours régulierement dans la salle de bain pour me laver
mais je commencais a de moins en moins gerer ces diverses excitations que me provoquaient ces sceances
ce qui engendrait un gros sentiment de culpabilité
un jour je devait avoir 15 ans ma mere m'accompagne a la salle de bain
elle entreprend de me deshabiller je leve machinalement les bras elle me retire mon tee shirt puis enleve mon jean's  pendant le meme temps je sens une excitation arriver je ne controle rien c'est meccanique aussi quand elle me baisse le slip j'ai déja un commencement d'erection
ma mere fait mine de rien et commence a me doucher puis elle prend un gant et me savonne plus cela va plus l'erection est forte aussi au moment ou elle arrive vers mon sexe j'esquive
elle me dit "si tu as honte de bander devant ta mere saches que ce n'est pas un probleme"
puis elle approche de nouveau la main et je me laisse faire soumis
je suis tendu a bloc (nerveusement)
elle manipule le penis et finis de decalotter le gland a moitié decouvert puis me lave le penis avec ses mains
l'afflux de sensations fait que j'ejacule
ma mere profite de la situation pour me culpabiliser
"si on savait ..."
elle s'est longtemps servi de cette culpabilité pour continuer a venir me laver
mais ces sceances se sont espacées
car elle s'est rendue compte que cela ne me plaisait pas du tout et que je me laissait de moins en moins faire
puis pour mon premier boulot je suis parti de la maison
j'ai connu plusieurs copines puis ma femme
j'ai eu des enfants
je ferme toujours la salle de bain a clef
j'engueule mes enfants quand il ne le font pas
comme je n'ai jamais raconté cette histoire tout le monde me croit ultra pudique maladif je ne revois pus mes parents
j'ai toujours un profond sentiment de culpabilité
Titre: garcon et mere poule
Posté par: laurine le Octobre 03, 2006, 04:40:41 PM
Bonjour xboys,

Bienvenu dans le forum.

Ce n'est pas le rôle des parents que de faire ce geste de décalottage.
La seule certitude en matière de décalottage est que cette méthode est à proscrire. Hélas, il existe encore quelques pédiatres de cette ancienne école qui pratiquent encore cet acte traumatique.

Il y a quelques mois, j'ai répondu au même problème que vous posez, dans un autre forum, après avoir fait quelques recherches sur le net. J'y ai trouvé trois témoignages (indépendants les uns des autres) de deux hommes victime de décalottage forcé et d'une mère qui a été conseillée par son médecin pour son deuxième fils.
Vous trouverez ces témoignages ci-dessous, avec le lien respectif qui va vers le forum de discussion dans lequel je les ai trouvé.
Il me semble que vous y trouverez (enfin je l'espère) réponses à la plupart des questions que beaucoup d'hommes qui ont subit le même type d'abus que vous, dans le but d'un décalottage.
Il est certain que vous avez subit un réel traumatisme, avec des séquelles qui s'apparentent à celles des enfants ayant subit l'inceste. Hélas, il y a aussi, d'après des témoignages que j'ai pu lire, que certaines mères abusent ainsi, sous ce prétexte de leur fils, en ne respectant pas leur intimité, et la pudeur naturel de l'enfant.

J'ignore si c'est sur la demande d'un médecin, que votre mère vous faisait subir par soucis d'hygiène (devenu obsessionnel), le décalottage et votre toilette intime jusqu'à vos 15ans, mais je vous assure qu'il n'y a rien là de normal et de naturel du tout.

Je pense qu'après avoir lu les différents témoignages se trouvant dans les forums que vous trouverez en liens dans mon message, vous pourrez aborder avec plus d'aisance ce problème lié souvent, dès le départ par les conseils d'un médecin ignorant les conséquences que cela implique, chaque fois qu'il conseille le décalottage pour des raisons non fondées de santé.

Parlez en sans honte avec un thérapeute et/ou un urologue. Pour un psy, aucun sujet ne doit être tabous. Un psy, qui a des tabous sur un problème posé, n'est pas un bon thérapeute. C'est du moins mon avis.
Vous pourrez ainsi, en parler avec votre épouse, et expliquer à vos fils, quand vous serez prêt, pourquoi vous insistez tellement à ce qu'ils ferment à clef la porte de la salle de bain.


Voici les trois témoignages et le début d'un quatrième, que vous lirez dans le forum, car il est trop long, mais plein d'informations médicales qui vous aiderons à y voir plus clair sur tous ces malentendus et idées reçues.

http://www.e-sante.fr/fr/forums_sante/phimosis-8100-77-1.htm
J'ai été victime de décalottage forcé vers 3 ans et depuis l'âge de 6 an j'ai refusé que ma mère me voit nu car je ne voulais plus qu'elle touche à mon bout maintenant à .. ans je souffre de para phimosis à cause de ma mère et d'un mauvais docteur car forcé, le décalottage crée des micros coupures et enlève l'élasticité naturelle du prépuce. ....

http://www.e-sante.fr/fr/forums_sante/le_decalotage-2465-77-1-3.htm
J'ai été victime du décalottage trop violent, mon gland est devenu rouge je devais avoir 3 ans je me rappelle encore du docteur après je ne voulais plus qu'on me touche le zizi à 6 ans je me lavais tout seul mes parents n'avais plus le droit de me voir nu. Ce décalottage trop violent a créé un para phimosis je l'ai dit à personne et même maintenant à mon âge personne ne le sais. C'est pour ça qu'il ne faut pas décalotter le pénis des garçons car 96% des garçons naissent avec une adhérence et le prépuce a pour rôle de protéger le pénis. Le décalottage s'effectue tout seul au fil des années. Cela peu se produire pendant l'adolescence vers 12 an. En décalottant votre enfant vous risqué de provoquer un paraphimosis ce qui est pire qu'un phimosis un chercheur médical a dit.. DECALOTTER SON FILS S'EST COMME SI ON DEMANDE O PERE DE DECHIRER L HIMEN DE SA FILLE!!
Sur ce, je vous laisse réfléchir, mais vos mères n'ont pas toujours raison. A oui depuis j'ai de la haine envers ma mère car pour moi c'est de sa faute et elle ne le sait pas.

bonjour !
Tenez j'ai trouvé sur un autre forum une personne qui a eu l'excellente idée de reproduire un article sur le sujet.
Mon 2e petit gars de 19 mois a un phimosis, et je reviens des urgences. Cet article m'a vraiment bien renseigné et conforté dans l'idée de laisser mère nature faire son travail.
Mon grand de 3 ans n'a jamais été embêté avec ça. On ne l'a jamais embêté et tout va pour le mieux.
A moins qu'il y ait des raisons médicales évidentes (et c'est aux médecins de vous conseiller au mieux), il faut laisser nos bibous grandir sans traumatismes vraiment inutiles !!!...
Voila... Sur ce bonne lecture et merci à Gally :

TOUCHE PAS A MON ZIZI !
Allaiter Aujourd'hui N°25 (revue éditée par La Leche League )
Le coin des bambins / octobre - novembre - décembre 1995
Nous avons pensé utile de reproduire ici, avec l'autorisation de l'auteur, de larges extraits d'un article d'Aldo Naouri, paru il y a quelques années dans "Enfant d'abord".

En effet "il n'y a pas un livre de pédiatrie ou de puériculture, type grand public (1), qui ne conseille avec insistance" de décalotter (ou tenter de décalotter) régulièrement le pénis des petits garçons, dans le but de "prévenir le phimosis". Le pire étant encore le "médecin qui, dans le souci allégué de l'intérêt majeur de l'enfant, avec ou sans le secours de la mère, tirera en arrière sur le prépuce, en déchirera l'orifice au milieu des cris et en brisera ce qu'il est convenu d'appeler "adhérences". Et tout cela avec la plus parfaite des bonnes consciences, mieux, avec le sentiment du devoir accompli et du service rendu... la suite voir le lien qui suit :

http://www.e-sante.fr/fr/forums_sante/le_decalotage-2465-77-1-3.htm

A bientôt de te lire Sincèrement Laurine