Auteur Sujet: Mon beau monsieur triste...  (Lu 33369 fois)

Luciole

  • Newbie
  • *
  • Messages: 67
Mon beau monsieur triste...
« le: Mai 22, 2011, 10:20:57 pm »
Bonsoir à tous,

Je voudrais partager mon histoire avec vous, car je ne peux pas la raconter à grand monde (pas entièrement en tout cas), et j'aimerais avoir quelques avis/conseils si c'est possible.

J'ai rencontré il y a quelques mois le monsieur le plus triste mais aussi le plus gentil du monde (et puis aussi il est très beau).

Au début nous avons communiqué par sms, un petit mot gentil de temps en temps. Puis j'ai commencé à aller le voir sur son lieu de travail, ¼ quart d'heure ou 30 min de temps en temps, on se ne parlait pas forcément beaucoup, mais on aimait bien être dans la présence l'un de l'autre. Je le trouvais tellement touchant, et lui me remerciait à chaque fois à l'infini d'être juste là. Parfois je lui prenais les mains, et j'avais l'impression de découvrir un petit garçon perdu sur une plage immense, grise, pleine de brouillard.
Puis on s'est vu de plus en plus souvent, la confiance et l'intimité se sont installés.
On a commencé à vraiment beaucoup parler, j'essayais de comprendre pourquoi tant de tristesse.
Il y a souvent eu des larmes aux yeux...et  j'ai souvent eu l'impression d'entendre « sauve-moi » dans son regard. Dans ces cas-là je lui disais que je ne pourrait pas le sauver, qu'il se sauverait lui-même (avec mon aide s'il le voulait bien), mais que c'était à lui de faire le chemin.

Il m'a d'abord raconté sa situation familiale difficile (en froid avec un père qui le battait),
sa situation administrative compliquée (problème de papiers qui entraine problème de boulot qui entraine qu'il se fait exploiter par les gens, une tendance qu'il reproduit souvent, vu qu'il ne sait pas dire « non »),
il m'a parlé de ses dysfonctionnements sexuels,
puis il m'a avoué ses tendances suicidaires,
et finalement il y a quelques semaines, alors que je commençais à vraiment ne plus comprendre pourquoi il se retrouvait encore en train de se faire exploiter et ne rien dire...
 il m'a révélé les viols dont il a été victime à l'âge de 7ans, par un voisin « ami des enfants du quartier».

C'est comme ça que j'ai atterri sur ce site, qui nous aide beaucoup !
Lui n'a pas encore la volonté d'aller se renseigner par lui-même, mais il m'a autorisée à le faire pour lui. Je fais le lien en le site et lui (je lui parle des témoignages que je lis ici, etc..)

J'ai donc plusieurs questions, étant donné que pour l'instant il ne veut pas voir de psy (refus catégorique pour l'instant, peut-être que ça changera).

Il se sent en confiance avec moi, et depuis qu'il m'a fait part de son secret (c'est la première fois qu'il en parlait à quelqu'un) on en rediscute régulièrement. On se fait des « séances thérapeutiques »comme on dit.
La dernière fois j'avais imprimé toute la partie du site sur les conséquences des abus, il s'est reconnu dans les symptômes à 85%. il m'a dit que ça faisait du bien de voir ça écrit noir sur blanc, que ça mettait les idées en place.

Mais je ne sais pas à quel point je dois l'inciter à me raconter les détails de son histoire.
Parce qu'il se reproche d'être peu loquace, que je sois obligée de lui tirer les vers du nez.
Mais il dit qu'il aime bien en parler avec moi, que ça lui fait du bien. Je lui ai demandé si des fois il avait envie de me dire des choses et qu'il n'osait pas. Il m'a dit non, qu'il aimait juste bien quand je pose des questions.
Mais je ne sais pas à quel point je dois rentrer dans les détails.
Est-ce nécessaire dans le processus de guérison de tout absolument tout dire. Si oui, est-ce que je dois creuser avec lui ? Ou attendre que ça décante et qu'il ai envie/besoin.
En général, il n'a pas trop de difficulté à dire les mots, même si on les chuchote plus qu'on ne les dit à haute voix.
Peut-être faudrait-il que je l'incite plutôt à raconter son histoire par écrit... (il écrit bien en plus)

Il y a quelques jours pour la première fois je l'ai entendu avoir du ressenti envers son agresseur (on a parlé du sexe de l'agresseur, il voulait bien que j'aille le lui couper pour en faire une poupée Vaudou). Je ne sais pas si je dois l'encourager à avoir (enfin!) de la colère/haine en vers son agresseur (vu que jusqu'à maintenant il dirige plutôt sa colère contre lui-même), ou rester neutre? Il me l'a décrit comme quelqu'un de « sympa », très bricoleur,  qui savait faire quelque chose de ses mains, pas comme son père qui avait 2 mains gauches (et qui s'en servait pour le battre).

Les faits se sont passés il y a plus de trente ans, et l'agresseur doit avoir aujourd'hui dans les 70ans. Est-ce qu'il est possible (souhaitable? obligatoire?) de faire, si ce n'est une plainte (car prescription), un signalement ou quelque chose du genre (qui pourrait alimenter une plainte en cours par exemple -car il a dû continuer sur d'autres enfants après-) ?

Il m'a demandé si sur le site il y avait un bibliographie. Du coup j'ai cherché un peu sur le net, j'ai vu qu'il existait un bouquin qui s'appelle « ça arrive aussi aux garçons » de Michel Dorais, quelqu'un l'a-t-il lu ?

Voilà pour l'instant,
en tout cas, même si la route est encore longue, je trouve qu'il a déjà fait beaucoup beaucoup de chemin, il est revenu parmi les vivants (la plage est un peu moins grise, il y a un soleil, voilé, mais du soleil quand même) et le fait de révéler son secret me semble une très grosse étape de franchie !
Physiquement aussi, il y a du progrès, y a déjà certaines choses qui sont revenues ;)

je vous remercie par avance pour vos éventuelles réponses.
Merci aussi à tous ceux qui ont partagé leur expérience sur ce site, c'est très important pour les autres victimes et proches des victimes

Amitiés
Luciole

intime idée

  • Global Moderator
  • Newbie
  • *****
  • Messages: 2815
  • Be Breizh
Re : Mon beau monsieur triste...
« Réponse #1 le: Mai 23, 2011, 01:47:12 am »
Bonsoir "Luciole" :);
 quel joli pseudo, je t'imagine apportant dans la douceur et la complicité la petite lueur d'espoir dans les yeux de ton "beau monsieur triste" :).
En tout cas bravo à toi de t'investir autant pour lui, la place de conjointe de victime n'est pas facile, et c'est tout a ton honneur de te voir autant t'investir pour l'aider à avancer, l'aider a devenir chaque jour un peu moin triste... ::)
En plus tu étais très lucide quand tu lui répondais qu'il se sauverait lui même, je pense en effet que les réponses sont en chacun de nous. Maintenant avoir ton aide pour les trouver est surement la plus belle chose qu'il pouvait espérer  8).
Le chemin sera surement long, parfois même décourageant, mais je vous souhaite de tout mon coeur d'y arriver, il a déjà fait un grand pas en t'en parlant, en acceptant d'en reparler régulièrement, belle preuve de confiance, d'amour, c'est si difficile à partager de vive voix :-\.
Si le psy le fait fuir pour l'instant, il ne faut pas le braquer, donne lui du temps, et puis il y a d'autres moyens qui existent, généralistes, groupes de paroles, associations...
pour son histoire ne le brusque pas, il n'est pas obligatoire qu'il te donne absolument tous les détails, les raconter c'est un peu les revivre, souvent c'est trop difficile, ça réveil les traumatismes, ainsi que des sentiments contradictoires, et de hontes.
Parfois ce n'est pas racontable tout simplement.
Parfois aussi entrer trops dans les détails peu lui faire peur, et te faire le voir différemment après avoir appris certains d'entre eux.
 Vous risquez souvent d'avoir l'impression de marcher sur des oeufs tous les deux avec ces histoires qui vous compliqueront souvent la vie, ce passé peu devenir un handicap à votre histoire, comme une force, tout dépend comment vous arriverez à l'appréhender, la faire évoluer.
Elle ne doit jamais devenir la seule chose qui vous lie tous les deux.
Il faut continuer de vivre a coté, ensemble, se faire des petits plaisirs (sorties, détentes, restau...)
Voilà, je n'ai pas toutes les réponses, mais j'espère avoir apporté ma petite pierre à votre édifice.
Bon courage ;)
A bientôt.
 :-*
" Les cicatrices nous rappellent d'où on vient, mais elles ne doivent nous dire où aller."

Luciole

  • Newbie
  • *
  • Messages: 67
Re : Mon beau monsieur triste...
« Réponse #2 le: Mai 24, 2011, 01:54:02 am »
Merci intime idée pour ta réponse !

Oui, c'est exactement ça, je vois la lueur d'espoir et de vie, revenir un peu plus chaque jour dans ses yeux ! C'est tellement beau et émouvant !
Merci pour ton soutien et tes conseils !

Je voulais juste apporter une précision, même s'il y a énormément d'amour entre nous, je ne suis pas sa conjointe. Notre histoire est une histoire d'amour a n'en point douter, mais elle ne se concrétise pas par "un couple" (pour la simple raison que je le suis déjà, mais avec quelqu'un d'autre).
Ce qui me permet peut-être aussi d'avoir la force et le recul pour m'investir autant,
C'est peut-être atypique, mais si la violence peut prendre beaucoup de forme, je pense que l'amour aussi ;)
et c'est peut-être aussi un poids en moins pour notre histoire, ne pas avoir à faire marcher "le couple".
Ceci dit je pense que tes conseils sont valables même dans ce cas là !

en tout cas, oui nous refusons que se soit là notre seul lien !
Et on passe beaucoup de temps à faire des blagues et à rire (car il a beaucoup d'auto-dérision, ça le sauve je crois)
Et c'est pour ça qu'on se fait des "sessions thérapeutiques" où on en parle. Le reste du temps on n'est pas censé en parler (mais ça nous arrive quand même, mais souvent sur un ton plus léger, on rebondi sur un truc qui fait écho...)

encore merci pour les encouragements
à bientôt




intime idée

  • Global Moderator
  • Newbie
  • *****
  • Messages: 2815
  • Be Breizh
Re : Mon beau monsieur triste...
« Réponse #3 le: Mai 25, 2011, 12:58:09 am »
Sorry  ;),
Il semblerai que j'ai eu des conclusions un peu hatives. ::)
Alors belle histoire d'amitié, c'est encore plus touchant comme ça :), atteindre un tel degré de complicité et de confidences avec lui doit être rare
 :-*  :-*
" Les cicatrices nous rappellent d'où on vient, mais elles ne doivent nous dire où aller."

Luciole

  • Newbie
  • *
  • Messages: 67
Re : Mon beau monsieur triste...
« Réponse #4 le: Juin 10, 2011, 12:57:56 am »
Hello,

je viens donner quelques news de mon beau monsieur triste ! :)

on a refait une séance "thérapeutique" il y a presque 2 semaines déjà.

Je lui ai demandé s'il ne voulait pas écrire son histoire. Il a boudé en disant non et en me demandant s'il n'y avait pas d'autre solution.
Je lui ai dit qu'il me semblait que raconter son histoire (par écrit ou de vive voix) paraissait le passage incontournable pour "digérer" cet évènement.
Finalement, il va y réfléchir. (je lui ai imprimé le site "comment se libérer des traumatismes causé par les abus physique sexuel et psychologique" avec notamment le passage : l’écriture est un moyen privilégié mais exigeant pour accepter de faire face à sa réalité d’abusée physique, sexuelle et psychologique. Le fait de s’arrêter aux souvenirs suffisamment longtemps pour les exprimer en mots, (le simple fait de mettre le bon mot sur une réalité que l’on a toujours évitée) permet souvent en même temps l’apparition de l’émotion. Comme le fait de se plonger dans ce passé de façon consistante et continue permet un accès important à l’expérience, il devient alors de plus en plus difficile de la mettre de côté.

J'ai essayé de décortiquer le fait que son agresseur était malgré tout, quelques part pour lui, un modèle (le côté bricoleur), mais à part un "oui, sans doute..." je n'ai pas tellement eu plus de réponse.
Je lui ai dit qu'il me semble qu'on a le droit d'aimer quelqu'un (surtout s'il vous a porté de l'intérêt et pris en considération, alors que personne d'autre ne le faisait) même s'il nous a fait du mal
et surtout qu'on a le droit d'en vouloir (à mort) à quelqu'un qu'on aime (a aimé)...
Je n'ai pas eu tellement plus de réponse, mais peut-être que ça fait son chemin dans sa tête...
en même temps, peut-être suis-je à côté de la plaque?

je lui avais laissé de la lecture, le site "comment se libérer..." ainsi que "pourquoi les enfants ne parlent pas..." trouvé aussi sur le net.
pour l'instant le seul retour que j'ai eu c'est : "c'est un peu simpliste, on sent que ça a été vulgarisé pour monsieur et madame tout le monde"  :-\

Depuis, on en a pas reparlé car il n'était pas très en forme, il a eu très mal au dos, puis très mal aux dents.
Pour les 2,  il a refusé de se soigner :(  je ne sais pas à quel point c'est lié au fait qu'il ne se sens pas digne de recevoir des soins ou à quel point il trouve ça une "faiblesse" de demander l'aide d'autrui, même un médecin ?
est-ce que c'était somatique ? le corps qui exprime ce qu'il n'arrive pas à dire ?
Encore un truc à creuser...

Pour la prochaine séance, j'ai prévu de lui imprimer quelques témoignage d'ici, pour qu'il voit quel genre de récit ça peut être. Pour "l'inspirer", j'espère.
Qui sait, peut-être un jour postera-t-il son témoignage ici...

voilà
pas vraiment d'avancée significative, mais bon je pense qu'il faut que ça décante un peu.

Heureusement, à côté de ça, on a eu plein d'autres moments très rigolo et/ou très tendre, alors ça va !

à bientôt pour la suite...

intime idée

  • Global Moderator
  • Newbie
  • *****
  • Messages: 2815
  • Be Breizh
Re : Mon beau monsieur triste...
« Réponse #5 le: Juin 10, 2011, 11:37:08 pm »
Bonsoir "Luciole" :).
t'as tout compris, il faut que ça décante un peu comme tu le dis.
cette démarche que tu entreprends est souvent longue, mais tu as l'air assez patiente. ;)
En tout cas c'est tout à ton honneur, continues et même si tu finis par te décourager un jour tu auras forcément apporté les premières pierres qui permettront à ton "beau monsieur triste" d'avancer un peu, voir même de devenir "juste" un beau monsieur. ::)
Merci pour lui! :)
A bientôt.
 :-* :-*
" Les cicatrices nous rappellent d'où on vient, mais elles ne doivent nous dire où aller."

Luciole

  • Newbie
  • *
  • Messages: 67
Re : Mon beau monsieur triste...
« Réponse #6 le: Juin 13, 2011, 11:44:58 pm »
bonsoir tout le monde,

j'ai refait une séance de pyjama party thérapeutique (ça c'est un concept ! ;) ) avec mon beau monsieur (parfois encore un peu) triste, hier soir, et ça s'est très bien passé ! ;D
il a admis que ce que je savais moi de son histoire, n'était que les grandes lignes et qu'il fallait qu'il l'écrive en entier.
Je lui ai demandé s'il voulait le faire juste pour lui ? pour me faire lire ? pour mettre sur le forum ?
il m'a dit que je pourrai la lire et aussi la mettre sur le forum, mais que lui, ne sentirait pas forcément de faire la démarche de venir ici...

mais je lui ai laissé quelques témoignages d'ici que j'avais imprimés, on verra si l'ambiance du forum lui plait :)

De tous les sites que j'avais imprimé ce qu'il en a retenu, c'est que la base de tout est "l'estime de soi" qu'il faut avoir la meilleur possible.
Mais les conseils sont trop général et il faut faire du cas par cas pour avancer...
d'où l'utilité d'un psy... (ai-je dit)
ou d'un interlocuteur privilégier (m'a-t-il répondu)  ::)

Ensuite on a fait un petit exercice : lister ses points forts et faibles dans son boulot (que je connais car il a bossé chez moi), car il a un réel savoir faire et dans sa branche y a une sacrée demande, mais malgré ça il se fait exploiter (alors que normalement quand la demande et supérieur à l'offre... !!)
d'où ce mini bilan de compétence pour qu'il se rende compte de sa valeur, et s'en serve pour se revaloriser.

Je lui ai aussi fait remarquer que parfois s'il s'énerve (exagérément à mon goût) contre des p'tits cons qu'on peut croiser dans la rue (genre jeune crétin qui lance des vannes à 2 balles quand on passe devant eux) alors qu'il ferait mieux d'utiliser cette colère contre des gens qui lui on vraiment fait du mal personnellement.
le jeune crétin inconnu lui sert de catalyseur de la colère qu'il a en lui
je lui ai proposé de rediriger cette colère contre le bonnes personnes.

à la fin il m'a dit "merci d'éclairer mes zones d'ombres" et qu'il y voyait plus clair dans sa vie et qu'il se sentait plus léger depuis qu'on parle de tout ça !

voilà un bilan plutôt positif !  ;D

Merci intime idée pour ton soutien !
J'espère ne pas me décourager de si tôt, mais oui, quoiqu'il arrive on aura déjà mis une jolie base en place ! :)

à bientôt !






intime idée

  • Global Moderator
  • Newbie
  • *****
  • Messages: 2815
  • Be Breizh
Re : Mon beau monsieur triste...
« Réponse #7 le: Juin 14, 2011, 12:20:45 am »
 :) Bonsoir "Luciole".
Ne me remercie pas c'est toi qui as fait tout le boulot  ;).
Tu es sa lueur d'espoir comme sur la photo ici:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:GluehwuermchenImWald.jpg
Tu vois dans cette belle forêt un peu sombre, chaque lueur est une luciole qui oeuvre ::), j'espère en croiser encore pleins d'autres ici. 8)
Continues, ne le brusques pas, tu vas y arriver. ;)
Un jour tu iras peut être témoigner un peu plus bas:
http://www.rayondesoleil.org/index.php?board=12.0
J'adore cette rubrique elle donne de l'espoir pour ceux et celles qui n'y croient plus, elle redonne du courage à ceux et celles qui s'essouflent... :D
A bientôt ;)
 :-* :-*
« Modifié: Mars 30, 2015, 12:39:18 am par intime idée »
" Les cicatrices nous rappellent d'où on vient, mais elles ne doivent nous dire où aller."

Luciole

  • Newbie
  • *
  • Messages: 67
Re : Mon beau monsieur triste...
« Réponse #8 le: Août 19, 2011, 11:35:08 am »
Hello tous,

voilà un petit moment que je n'ai pas donné de nouvelles...
en effet il n'y a pas eu de scéance thérapeutique à proprement parlé ces derniers temps et pour cause, il s'est passé bien d'autres boulversements !!
j'ai quitté mon copain (après 14ans),
et bien sûr j'ai sauté à la première occasion sur mon beau monsieur !  ;D

du coup le sexe qui était un de nos sujets de discussion de prédilection (ce qui avait d'ailleurs conduit à la révélation de ce lourd secret!) et passé de la théorie à la pratique ;)
j'ai du pu prendre ma mesure des dégats à ce niveau là...
et finalement...
avec beaucoup de confiance, d'amour et de fun, y a tout à fait moyen de s'amuser correctement ! ;))

hop petit bilan positif des changement depuis que je le connais :

-sa voix ne temble plus quand il parle
-il ne baisse plus les yeux quand on lui adresse la parole
-il sourit parfois avec ses dents (à la place d'un léger sourire coincé en coin)
-il n'est plus complexé par son corps
-il a retrouvé sa libido
-il a réussi à dire "non" quelque fois
-il n'a plus trop d'envies suicidaires

quelques points négatifs persistants :

-il ne veut toujours pas prendre soin de lui de quelque manière que se soit. Manger correctement est déjà dur pour lui, alors soigner l'esprit...
-il ne s'autorise encore que très peu de perspectives d'avenir (trop peur d'être déçu me dit-il)

J'ai acheté 2 bouquins
-"Ça arrive aussi aux garçons. L’abus sexuel au masculin" de Michel Dorais.
très bien, par le nombres de témoignages ! l'analyse est parfois un peu redondante (surtout quand on a déjà lu plusieurs choses sur le sujets) mais il y a des points spécifiques abordés intéressants (l'aspect homosexuel de l'abus, comment c'est perçu, comment les victime l'intègre ou pas, etc...)
ca qui m'a frappé c'est dans les témoignages, le nombres de garçons qui sombrent dans l'alcool ou la drogue et je me dis que mon beau monsieur ne s'en sort pas si mal !
et en écrivant ça, je me rend compte que son addiction à lui c'était son travail et que depuis des années il y mettait l'energie du désespoir (à chaque fin de chantier, il se sentait vide avec envie suicidaire...)
et que maintenant que ça va mieux, il a vraiment du mal à aller au boulot
(woaw tout s'explique ! voilà pourquoi c'est rude en ce moment, tous les matin il part en trainant des pieds ! faut vite que je décortique ça avec lui !)

l'autre livre c'est :
-"Parents toxiques, comment se libérer de leur emprise" de susan forward.
que j'ai trouvé vraiment très bien !
y a un passage sur les enfants battus (ce qui concerne mon beau monsieur, avec toute la colère refoulée, etc...)
et aussi sur l'inceste, avec à la fin un descriptif de comment se passe ses séances thérapeutiques (elle est psy), avec toutes les étapes, les exercices qu'elle donne...
j'ai trouvé ça très instructif et encourageant, car même si mon beau mosieur n'est pas concerné par l'inceste, les exercices qu'elle donne peuvent tout à fait être bénéfiques aussi dans son cas... (un système de lettre à écrire (mais pas forément à envoyer) à son agresseur, à soi enfant, etc...)

bon pour l'instant, il ne les a lu que en diagonale...
faut le temps que ça fasse son chemin...

on est cencé faire une séance bientôt
je vous tiens au courant !

et merci à ceux qui m'encourage en privé !! ;)
à bientôt

Luciole

intime idée

  • Global Moderator
  • Newbie
  • *****
  • Messages: 2815
  • Be Breizh
Re : Mon beau monsieur triste...
« Réponse #9 le: Août 20, 2011, 08:40:39 am »
C'est la magie de l'amour. ;)
Tous mes voeux de bonheur à tous les deux. :)
 :-* :-*
" Les cicatrices nous rappellent d'où on vient, mais elles ne doivent nous dire où aller."

Alexandra

  • Administrator
  • Newbie
  • *****
  • Messages: 2407
    • http://www.rayondesoleil.org
Re : Mon beau monsieur triste...
« Réponse #10 le: Août 26, 2011, 01:18:46 pm »
Je suis tres heureuse pour tous les 2!
Alex.

Luciole

  • Newbie
  • *
  • Messages: 67
Re : Mon beau monsieur triste...
« Réponse #11 le: Octobre 10, 2011, 06:47:50 pm »
hello tous !

j'aurai aimé vos avis, conseils et analyse sur quelques trucs pénibles récurrents que j'ai pu vivre avec mon beau monsieur-moins-triste-mais-souvent-fatigué, ces derniers temps.

-il y a quelques semaines, je devais aller à un mariage et je lui avais demandé de me coudre une jupe. Il m'avait dit pas de problème.
La veille du mariage, elle n'était toujours pas faite et je lui ai dit de laisser tomber (il voulait la faire pendant la nuit! pffff !).

-Y a 2 semaines, il m'a proposé de m'aider à mettre un câble éthernet chez moi. Le jour prévu, finalement, il est allé aider une amie à déménager. ça devait durer 2h, finalement ça lui a pris la journée, parce qu'il était le seul mec (parce que d'autres mecs sont passés mais avait d'autres choses à faire, lui aussi, mais visiblement ça ne lui a pas semblé si important que ça) j'avais bloqué ma journée pour ça et j'étais tellement contente qu'on passe la journée ensemble...finalement j'ai toujours pas mon câble.

-Ce week-end j'étais en déplacement pour le boulot et je pouvais y aller accompagnée (ça tombait bien parce que c'était mon anniversaire, j'avais envie d'être avec lui). Il est donc venu avec moi et on devait se retrouver à midi pour le repas. J'ai finalement été manger sans lui (car pressé par le temps, je devais reprendre le boulot ensuite) tout ça parce qu'il s'était fait alpaguer par "médecin du monde" dans la rue et qu'il a discuter avec eux 30 min (et heureusement qu'il n'avait pas son rib sur lui, sinon il se serait engagé à verser 10€ par mois alors qu'il ne le fait même par pour son PEL !)

donc voilà en gros, plus je compte sur lui, plus il me fait défaut, par un drôle de mécanisme que je n'arrive pas bien à identifier.
Enfin, si. Il ne sait pas dire "non".
Pour ma jupe, je ne sais pas pourquoi il a repoussé à l'infini,, mais la veille, je sais qu'il a préféré installer une chatière pour des amis qui devait partir en vacances la semaine d'après (donc c'était urgent) plutôt que de me la faire (car par contre que moi j'aille cul-nu au mariage, ça lui a pas semblé problématique ?... )
En tout cas, à chaque fois, l'impression de passer "après" les autres (passer mon repas d'anniversaire seule parce qu'il a fait passer "médecin du monde" avant ! un peu rageant, non ?!)

J'ai essayé de lui faire prendre conscience du mécanisme. Il l'admet, mais ça l'empêche pas recommencer. Et surtout, il a vraiment du mal à dire : "écoute ça va pas être possible, on annule/repousse..."A chaque fois, jusqu'au bout il me fait croire que c'est possible .Et puis non. Alors je suis super triste et il se sent mal. Et il a même des pensées suicidaires qui lui reviennent.

Bref, le tout dans un contexte de pas grand chose qui avance.
Car, il ne veut toujours pas voir de psy, même l'EMDR, qui avait l'air de le tenter à un moment, c'est de nouveau non.
On a aucun projet d'avenir, ni commun, ni pour lui tout seul (il ne veut pas qu'on habite ensemble, ni se marier même pour les papiers, pas d'enfants, pas changer de boulot, pas se mettre en auto-entrepreneur, pas s'acheter un truc à lui, pas de thérapie, pas venir sur le forum...)

Bon alors, c'est faux, y a quelques trucs qui avancent ( il ne travaille plus le lundi, pour s'occuper de lui, et il a réussi à aller chez son père pour trier des affaires...) et à chaque fois je me dis que c'est moi qui en demande trop, mais bon. Si la situation m'épuise, normal que j'ai envie de la faire évoluer, non ?

Je sais que je ne fais pas les choses comme il faut non plus. Plus il m'épuise, plus j'ai envie de passer du temps avec lui (au lieu d'aller me ressourcer ailleurs).

Ah oui, j'ai remarqué aussi, que lorsqu'il y a un petit malaise, plutôt que la discussion... ça finit au lit. Alors, forcément sur le coup on a l'air réconcilié,
mais en fait le problème est toujours là, vu qu'on en a pas discuté.

Dans le train du retour ce week-end, au bout de la 5 bières, je me suis rendu compte qu'il essayait d'être un peu bourré parce que le train l'angoisse horriblement. Je lui ai fait remarquer qu'une thérapie serait plus efficaces contre les angoisses. mais à part un "hum c'est vrai." je ne sais pas si ça fait son chemin dans sa tête.
J'ai l'impression de lui rabâcher les mêmes choses depuis des semaines. Est-ce qu'il faut que j'arrête ? Ou au contraire, ne rien lâcher?

Bref désolée de vous importuner avec ces "petits problèmes" de couple, mais c'est tellement dur d'en parler autour de moi sans pouvoir parler du fond du problème (à chaque fois je mets les problèmes relationnels de mon beau monsieur sur le compte de son père qui le battait, mais du coup j'ai l'impression que les gens passent à côté de l'ampleur des problématiques.)

Luciole





kentaka

  • Newbie
  • *
  • Messages: 902
Re : Mon beau monsieur triste...
« Réponse #12 le: Octobre 10, 2011, 07:46:22 pm »
je te lis toujours avec attention, et le sourire qui vient car tes descriptions sont drôles et si délicieuses !
j'imagine bien ta perplexité et comme je serais en colère sourde à ta place  ::) oui la frustration d'attendre des choses sur des mots dits (et ton plein désir) et de devoir t'ajuster à ses choix du moment, errances ou fantaisie, sans doute dans l'évitement d'un bonheur mais... non conscient !?

la question qui me vient, et c'est une longue méditation... c'est : "peut-on changer quelqu'un, même pour son bien ou pour le nôtre ?"
ou plus difficile encore :" tire-t-on sur une fleur qui pousse ? " ! même si ça nous semble désespérément lent...pfff, et que l'on est à même d'imaginer son éclosion...  ;)

seulement, ce germe d'homme que tu aimes a son tempo, son chemin - y a une marge entre comprendre et évoluer "du dehors"- et il me semble que tu ne pourras rien à ses circonvolutions (ou le temps nécessaire à la transformation de ses défenses  :-\ comme des tiennes  :)) ALORS  ... jardines pour toi ai-je envie de te dire !

comme tu écris : "envie de passer du temps avec lui (au lieu d'aller me ressourcer ailleurs)" cela ne devrait pas être entre parenthèse.
Oui tu peux lui dire ce que son comportement te fais mais le reste du temps : ressources toi via le monde autour, fais toi du bien, non ?
« Modifié: Octobre 10, 2011, 07:56:50 pm par kentaka »
heureux les coeurs purs ... ce long chemin

intime idée

  • Global Moderator
  • Newbie
  • *****
  • Messages: 2815
  • Be Breizh
Re : Mon beau monsieur triste...
« Réponse #13 le: Octobre 10, 2011, 08:51:09 pm »
Bonjour Luciole :),
Difficile pour moi de te conseiller sur ce coup là :P, car en fait quand je t'entend le décrire, j'entend ma femme qui parle de moi :-[, personellement je suis bien conscient de tout ça mais suis incapable d'y changer quelque chose, et encore plus incapable d'expliquer à qui que ce soit pourquoi je suis comme ça :-\ ;D...
Ceci dit, je pense que les conseils de Kentaka nous irais assez bien, et te fournissent donc une bonne base pour avancer tous les deux ::).
A bientôt. ;)
Courage.
 :-* :-*
" Les cicatrices nous rappellent d'où on vient, mais elles ne doivent nous dire où aller."

CarpeDiem

  • Newbie
  • *
  • Messages: 240
Re : Mon beau monsieur triste...
« Réponse #14 le: Octobre 10, 2011, 09:11:38 pm »
Bonsoir Luciole,
Je viens de lire ton post... :-\ Ce n'est pas "cool" comme situation c'est sûr...
L'envie de voir évoluer une situation, se donner corps et âme pour un projet, et se heurter à une sorte de mur. Comme-ci les choses glissaient sur lui (et je suis certaine que ce n'est pas le cas), mais pour toi qui veux avancer ce n'est pas facile...
Je n'aurai pas la prétention de pouvoir te conseiller quoi que se soit, car je ne suis pas moi même dans la configuration "proche de victime"... Mais par contre j'aurai tendance à penser un peu comme Kentaka. Tu dois penser à toi, penser aussi à ton bien-être, faire des choses que tu aimes et qui te tiennent à coeur, sans pour autant te culpabiliser d'être "égoïste" (et j'insisterai bien sur les guillemets), car ce n'est pas égoïste dans le mauvais sens du terme, mais juste car il est nécessaire de ne penser qu'à soi par moment...
Voilà, je ne te serai pas d'un grand secours malheureusement, mais l'avantage de ce forum c'est que tu peux y venir n'importe quand dire ce que tu as sur le coeur.
Prends bien soin de toi Luciole.
Bise
Carpe