Auteur Sujet: Thèse de santé publique : le recours/le non-recours au suivi gynécologique  (Lu 267 fois)

etudevigyn

  • Newbie
  • *
  • Messages: 3
Bonjour,

Dans le cadre d'un doctorat de santé publique, une étude nommée Vigyn vise à mieux comprendre le recours/le non-recours au suivi gynécologique des femmes victimes de violences.

Nous recherchons des femmes victimes de violences conjugales ou sexuelles, âgées de 20 à 50 ans, qui accepteraient de participer à un entretien de recherche proposé par une sage-femme doctorante.

Cet entretien, d'une heure environ, peut-être réalisé, selon le choix de la personne interrogée, en "face à face" (à Paris), en visio ou par téléphone.

Les entretiens seront enregistrés (audio, pas de vidéo) afin que l'analyse des données reste fidèle aux échanges lors de l'entretien. En revanche, aucune donnée nominative ne sera exploitée et analysée.

La présentation du cadre de l'étude peut-être retrouvée sur le site du Collectif Féministe contre le Viol : https://cfcv.asso.fr/appel-a-temoignages-etude-vigyn/

Pour tout complément d'information ou pour exprimer votre accord de participation à l'étude, vous pouvez contacter le mail suivant : etudevigyn@gmail.com

Par avance, nous vous remercions de l'intérêt porté à cette recherche!

etudevigyn

  • Newbie
  • *
  • Messages: 3
Bonjour,

L'étude Vigyn se poursuit : https://cfcv.asso.fr/appel-a-temoignages-etude-vigyn/

Pour toute demande complémentaire ou première prise de contact, vous pouvez écrire un mail à etudevigyn@gmail.com

Merci encore à celles qui ont répondu! Des témoignages aussi singuliers les uns que les autres qui illustrent le sujet de recherche : les violences subies et ses conséquences sur le suivi gynécologique.